samuel
 graveline


 Récent 
 Les fins douces
 Kodachrome Transparency 
 Black Box 
 Tout ce qu’il y a à voir 
 Afterglow
 La persistance de l’image 
 À la lisière
 Aube  


+ 

 Info
 Nouvelles 






2018
Photographie

Le projet Aube trouve ses fondements dans une photographie datant de 2004, trouvée par hasard en consultant des archives familiales suite au décès d’une grand-mère. D’une simplicité déconcertante, l’image donne à voir la maison d’enfance de celle-ci, telle qu’existant quelques semaines avant sa démolition complète. Le diptyque photographique propose une mise en tension, une confrontation face à un double distinct. La photographie originale ainsi mise en relation avec une version restaurée du lieu, réalisée par le biais de la manipulation numérique, amorce un dialogue subtil entre le lieu physique et le lieu idéalisé.

Dorénavant plus qu’une image, la photographie prend le rôle de dernier témoignage de l’existence d’un lieu dorénavant disparu et anonyme, sublimant son sujet, quittant sa fonction de représentation pour devenir un espace de projection ainsi qu’un objet d’attachement. Le projet se consolide ainsi autour de notions issues de l’anthropologie du territoire ainsi que la structure conceptuelle de la maison. Il s’agit d’une réflexion sur l’affect attribuable à l’image photographique, sur le principe de réalité absolue de l’image d’archive et de son rôle dans la construction du souvenir, dans la déclaration d’une fiction personnelle.